Visites encadrées – Elémentaire

Attention, suite à des problèmes techniques, l’offre « Nom d’un chien langue au chat »
proposée dans le catalogue PDF ne peut être réalisée pour le moment.

Petit insecte deviendra grand ! – CP à CE1

logo-offres-bibliotheques


Descriptif

Au Labo avec le médiateur, venez découvrir la diversité des insectes, leur cycle de vie et leurs milieux naturels. À l’aide d’un diaporama et de spécimens, les enfants découvrent les caractéristiques anatomiques des insectes et leurs milieux de vie. Puis, munis d’une loupe, les élèves observent le cycle de la libellule. Enfin, un bilan illustré permettra de mettre en évidence les notions abordées et les collections d’insectes du Muséum.

I. Accueil des publics au Grand Carré

Le médiateur accueille les élèves dans le Grand Carré et leur propose de déposer leurs affaires dans les vestiaires. Ils se rendent ensuite au Labo en classe entière.

II. Au Labo

1) Définition d’un insecte

Par des jeux de questions réponses et d’observations, les élèves découvrent les caractéristiques anatomiques des insectes ainsi que le groupe d’êtres vivants auquel ils appartiennent avec leurs particularités.

2) Observation des bébés des insectes

Par l’observation du cycle de vie de la libellule, les élèves appréhendent la notion et les particularités de la croissance chez les libellules et les insectes en général.Une fois le cycle observé, le médiateur explique les phases de développement et montre la mue d’une libellule. Une fois que les enfants ont bien observés le cycle de vie de la libellule, ils pourront avoir la possibilité d’observer d’autres cycles comme celui du criquet ou du papillon.

3) Conclusion

Les élèves remobilisent les notions vues devant le dessin d’un paysage comprenant les espaces naturels et font le lien avec leurs observations quotidiennes en repositionnant des insectes dans leur milieu de vie avec des anecdotes quizz.

III. Fin de l’activité

A la fin de l’activité, le médiateur raccompagne les enfants dans le Grand Carré, et leur redonne leurs affaires.

Comment reconnaître le vivant ? : identifier ce qui est animal, végétal, minéral ou élaboré par des êtres vivants. Le cycle des êtres vivants. Identifier les interactions des êtres vivants entre eux et avec leur milieu.
Classe entière encadrée par 1 médiateur

Lieu : Muséum Centre-ville. Labo (2e étage)

Durée:  1h

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite et aux personnes en situation de handicap cognitif, psychique ou auditif.

 

NOUVEAU Initiation à la recherche documentaire autour de « Chiens Chats » CP à 6e


affiche-15x21-Chiens-&-ChatsBD

Descriptif

Trier, classer, ranger : avec l’aide de Julot l’Escargot, le plan de classement de la médiathèque, les élèves comprennent la logique de la classification documentaire. Puis, une mise en pratique simplifiée de recherches d’informations dans les livres sur les chiens et les chats est proposée.

Développer l’autonomie des élèves, aborder le livre documentaire, appréhender l’ensemble des documents comme une collection à part entière.
Animation en demi-classe : 1 groupe encadré par les bibliothécaires, 1 groupe encadré par l’enseignant dans les expositions permanentes.

Lieu : Muséum Centre-ville. Médiathèque jeunesse « Pourquoi pas ? »

Durée:  1h

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite.

Période : à partir du 1er semestre 2017

 

NOUVEAU Initiation à la recherche documentaire autour de la Préhistoire CP à 6e

logo-offres-bibliotheques


inititation-recherche-documentaireDescriptif

Trier, classer, ranger : avec l’aide de Julot l’Escargot, le plan de classement de la médiathèque, les élèves comprennent la logique de la classification documentaire. Puis, une mise en pratique simplifiée de recherches d’informations dans les livres sur  la Préhistoire est proposée.

Développer l’autonomie des élèves, aborder le livre documentaire, appréhender l’ensemble des documents comme une collection à part entière.
Animation en demi-classe : 1 groupe encadré par les bibliothécaires, 1 groupe encadré par l’enseignant dans les expositions permanentes.

Lieu : Muséum Centre-ville. Médiathèque jeunesse « Pourquoi pas ? »

Durée:  1h

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite.

Période : à partir du 1er semestre 2017

 

 

NOUVEAU Lectures autour de la Préhistoire CP à Cm2

logo-offres-bibliotheques


lithic_core_-_pre_2009-0-191-1-a-ramaDescriptif

Les élèves découvrent des albums ou des poésies grâce à une lecture scénarisée sur le thème de la Préhistoire.

Aborder le livre de fiction, éveiller au plaisir de la lecture, percevoir la richesse de l’illustration jeunesse, développer l’imaginaire des élèves.

Animation en demi-classe : 1 groupe encadré par les bibliothécaires, 1 groupe encadré par l’enseignant dans les expositions permanentes.

Lieu : Muséum Centre-ville. Médiathèque jeunesse « Pourquoi pas ? »

Durée:  30 min

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite.

Période : à partir du 1er semestre 2017

 

NOUVEAU Lectures autour de « CHIENS CHATS » CP à CM2

logo-offres-bibliotheques


affiche-15x21-Chiens-&-ChatsBD

Descriptif

Grâce à une lecture scénarisée les élèves découvrent des albums ou des poésies sur le thème des chats et des chiens.

Aborder le livre de fiction, éveiller au plaisir de la lecture, percevoir la richesse de l’illustration jeunesse, développer l’imaginaire des élèves.

Animation en demi-classe : 1 groupe encadré par les bibliothécaires, 1 groupe encadré par l’enseignant dans les expositions permanentes.

Lieu : Muséum Centre-ville. Médiathèque jeunesse « Pourquoi pas ? »

Durée:  30 min

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite.

Période : à partir du 1er semestre 2017

 

À table avec les ours ! – CP à CE2


a-table-avec-les-oursDescriptif

Avec les adultes accompagnateurs et un livret d’aide, une moitié de la classe observe et manipule des crânes d’animaux afin de déterminer leur régime alimentaire. Il y en a pour tous les goûts : végétivore, piscivore, carnivore… Pendant ce temps, l’autre groupe se penche sur un trésor : des crottes d’Ours brun. En observant ces indices, les élèves confirment le régime alimentaire de cet animal emblématique des Pyrénées. Quand tous les enfants ont fait les deux activités, l’ensemble de la classe se réunit pour un temps de synthèse sur l’Ours brun et les régimes alimentaires d’autres animaux.

I/ Accueil des publics au Grand Carré (10 min)

Le médiateur accueille les élèves dans le Grand Carré et leur propose de déposer leurs affaires dans

les vestiaires. Ils se rendent ensuite au Labo avec le médiateur en classe entière.

II/ Introduction, explication (40 min)

La classe est scindée en 2, les groupes sont inversés au bout de 15 à 20 min. :

– Un groupe est encadré par un médiateur pour évoquer le régime alimentaire de l’Ours brun, animal

omnivore.

– L’autre groupe, sous la conduite des parents et de l’enseignant, observera et manipulera des indices et des

crânes pour appréhender la diversité des autres régimes alimentaires. En forme pour un régime ?

1) Sur la piste alimentaire de l’ours Brun… Partie encadrée par le médiateur

Les enfants observent différents indices de présence et trouvent ceux qui permettent d’étudier le régime

alimentaire. Ensuite, le crâne est observé ainsi que les différentes dents (fonctions : écraser, saisir,

casser…). Enfin l’observation des crottes d’ours permet de vérifier le régime alimentaire de cet animal : il

est omnivore.

2) Partie en autonomie sous la conduite de l’enseignant et des parents .

Par groupe de 3 à 4 les enfants vont réaliser 6 petits défis où l’observation et surtout la manipulation

prennent une place importante : définir le régime alimentaire par la forme des dents, trouver l’intrus,

associer des restes alimentaires à un animal…

Les adultes aident les enfants grâce à un livret d’aide. Pour les CE1 en fin d’année et les CE2, l’activité

intègre l’utilisation d’une clé simplifiée de détermination des régimes alimentaires par l’observation des

crânes.

Les livrets d’aides sont consultables dans le dossier ressources associé.

III/ Conclusion en classe entière (10 min)

Dans un dernier temps, mise en commun des découvertes en classe entière.

À l’aide de quelques crânes que les enfants n’auront pas vu pendant l’activité, le médiateur teste les

acquisitions et revient sur les notions vues pendant la partie en autonomie.

A la fin de la visite, le médiateur raccompagne les enfants dans le Grand Carré, et leur redonne leurs

affaires.

Comment reconnaître le vivant ? : Identifier ce qui est animal, végétal, minéral ou élaboré par des êtres vivants. Régimes alimentaires de quelques animaux.
Animation en classe entière. La classe est scindée pour une partie de l’activité en groupes de 3 élèves (prévoir 3 à 5 accompagnateurs selon le niveau et l’effectif)..

Lieu : Muséum Centre-ville. Labo (2e étage)

Durée:  1h

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap auditif

 

logo-JDMLa vie cachée des plantes  – CP à CE2 – Octobre à fin mars


la vie cachée des plantesDescriptif

Dans la serre pédagogique, les enfants constatent les spécificités et caractéristiques de la saison hivernale. Lors d’une visite dans les potagers, est évoquée l’apparente  absence de vie en période hivernale. Ils découvrent alors les stratégies des plantes pour résister au froid. Par des observations et des manipulations en salle découverte,  les élèves expérimentent la fonction des réserves pour la plante. Par le dessin, les enfants abordent la fonction de reproduction végétative.Période : octobre à fin mars

I. Accueil du groupe ( 5 min)

Le médiateur accueille le groupe sous l’Ombrière et présente les Jardins du Muséum. Puis la classe est amenée dans la Serre pédagogique.

II. Nous sommes en hiver ( 1 0 min)

Le médiateur fait un rappel sur la saison. Constat : s’il fait froid pour nous en hiver, il fait également froid pour les plantes, et elles n’aiment pas trop ça. Le médiateur va expliquer, pendant  l’animation, comment font les plantes pour résister à la mauvaise saison. Puis il demande à la classe de définir ce qu’est un potager (jardin cultivé par l’homme dans le but de se nourrir). Les élèves sont conviés à venir observer par eux-même comment est le potager en hiver : la classe est amenée dans les Potagers du Monde.

III. Visite des Potagers ( 2 0 min)

Dans le Potager des Amériques, les élèves font le constat qu’en cette saison presque aucune plante ne pousse. La plupart ont disparu, mais avant cela elles ont laissé des graines dans le sol. Puis le médiateur fait observer la zone des pommes de terre : elles n’ont pas réellement disparu, mais elles passent l’hiver cachées sous terre. Dans le Potager de l’Europe, beaucoup de plantes sont présentes sous leur forme aérienne (chou, poireau…). Elles ont développé une capacité de résistance à l’hiver. Dans cette espace poussent également des légumes dont la partie consommée est une réserve souterraine : carottes, betteraves…

IV. Résister grâce aux réserves souterraines (40 min)

Toute la classe est conduite dans la Salle Découvertes et commence par un jeu d’identification : bulbes (oignons, échalotes, aux), racines tubérisées (carotte), tubercules (pomme de terre). Pour chaque plante le médiateur décrit la partie qui sert de réserve pour passer l’hiver, et donc cette stratégie de vie cachée des plantes. Ensuite les élèves réalisent individuellement, sous la conduite du médiateur, un dessin reprenant le cycle de vie de la pomme de terre. Ils visualisent et comprennent la stratégie de survie de cette plante grâce à la production à la fin de l’été de tubercules qui donneront de nouvelles plantes au printemps suivant.

Comment reconnaître le vivant ? : Identifier ce qui est animal, végétal, minéral ou élaboré par des êtres vivants. Développement de végétaux. Le cycle des êtres vivants. Quelques besoins vitaux des végétaux. Se situer dans le temps : Le caractère cyclique des saisons.

Animation en classe entière.

Lieu : Jardins du Museum à Borderouge, 24-26 avenue Bourgès-Maunoury, 31200 Toulouse

Durée:  1h30

Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite, et en situation de handicaps psychiques, cognitifs ou auditifs.

Période : d’octobre à fin mars

Fiche détaillée – Télécharger (PDF)

 

logo-JDMGraine d’aventure – CP à CE2


5-graine-aventureDescriptif

Les élèves partent à la recherche de graines dans le potager, puis s’interrogent sur leur provenance et leur devenir lors d’activités ludiques. Qu’y a-t-il dans une graine ? Quelle est la place de la graine dans le cycle végétal ? Pourquoi tant de formes et de couleurs ? Et nous, que faisons nous avec des graines ? Autant de questions qui trouveront réponses au cours des activités proposées.

I. Accueil du groupe ( 5 min)

Le médiateur accueille le groupe sous l’Ombrière et présente les Jardins du Muséum. Il recueille les représentions des enfants sur les graines. Puis le groupe est emmené dans les Potagers du  Monde.

II. Déambulation dans le s potager s (15 min)

Où trouve-t-on des graines ? Dans la terre, dans les sachets de jardinerie ? L’idée est de faire comprendre aux enfants d’où viennent les graines dans la Nature. Ils sont amenés jusqu’à l’idée que  l’on trouve des graines dans des fruits, en parlant de la pomme, de la tomate… et que c’est donc une plante qui fabrique les graines. Pour trouver des graines, il faut d’abord trouver un fruit ! On part alors à la recherche de fruits, en classe entière, dans les jardins potagers. Quand les enfants pensent en avoir trouvé un, le médiateur l’ouvre et leur fait constater la présence de graine(s).

III. Dissection d’une graine et cycle de la plante (3 0 min)

Dans la Salle Découvertes, décortiquer une graine de haricot permet de constater qu’il s’agit d’une future plante : on y observe les réserves, les ébauches de racine, tige et feuilles. Ensuite, dans une activité ludique et partagée, les élèves reconstituent le cycle d’un plant de haricot, et comprennent les différentes étapes de la vie d’une plante. Puis le médiateur présente différents fruits contenant des graines.

IV. Dissémination et utilisation par l’Homme ( 30 min)

Les plantes cherchent à voyager. Mais elles sont… plantées. Pas pratique !. Du coup, elle font voyager leurs graines, grâce aux fruits. Les élèves observent différents fruits mis à leur disposition et essaient de deviner s’ils sont destinés à être transportés pas les animaux, le vent, ou encore l’eau. Ensuite, un jeu leur permet de constater la diversité des graines utilisées par l’Homme. Nous abordons ensuite les produits manufacturés issu de l’utilisation des graines.

Comment reconnaître le vivant ? : Identifier ce qui est animal, végétal, minéral ou élaboré par des êtres vivants. Développement de végétaux. Le cycle des êtres vivants. Quelques besoins vitaux des végétaux.

Animation en classe entière.

Lieu : Jardins du Museum à Borderouge, 24-26 avenue Bourgès-Maunoury, 31200 Toulouse. Potagers du monde et Salle découvertes

Durée:  1h30

Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap cognitif ou psychique.

Fiche détaillée – Télécharger (PDF)

 

 

logo-JDMInsectes et Potager – CP à CE2 – Septembre à octobre puis avril à juillet


6-insectes-et-potagerDescriptif

Dans la serre pédagogique, les élèves identifient, par des activités ludiques, les différentes parties du corps d’un insecte. Dans le potager, munis d’une loupe à main, les enfants apprennent à observer, de tout près, certains individus (fourmis, coccinelles, punaises, abeilles…). Enfin, le médiateur met en évidence le cycle de vie par  l’observation de figurines réalistes montrant différents stades de développement. 

I. Accueil du groupe ( 5 min)

Le médiateur accueille le groupe sous l’Ombrière et présente les Jardins du Muséum. Puis il recueille les représentations des enfants à propos des insectes. Puis le groupe est emmené dans la Serre Pédagogique.

II. C’est quoi un insecte ? (3 0 min)

Les élèves entament cette activité par un dessin individuel, sous la conduite du médiateur, de la morphologie d’un insecte. Ils apprennent ainsi qu’ils sont caractérisés par 6 pattes et un corps en trois parties. Ils vont ensuite participer à un jeu de tri entre insectes et autres arthropodes. Il s’agit de replacer la figurine qu’ils ont dans la main soit dans la catégorie des insectes, soit dans les autres arthropodes (arachnides). Enfin, ils sont sensibilisés sur le respect dont on doit faire preuve envers ces petits êtres vivants, avant d’être emmenés pour les chercher dans les Potagers du Monde.

III. Observations dans les potagers ( 40 min)

Une fois les consignes données, les élèves s’équipent de loupes à main et partent en quête d’insectes. Le médiateur les guide vers plusieurs sites propices, où ils essaient de trouver des petites bêtes et de les observer sans les déranger. Seul le médiateur est habilité à toucher et capturer des spécimens pour les faire observer de plus près. Les insectes sont maintenus captifs le moins de temps  possible, et sont ensuite relâchés dans le milieu où ils ont été trouvés.

IV. Cycle de vie ( 5 min)

Selon le temps restant après l’activité précédente, les élèves essaient en petits groupes de reconstituer le cycle de vie de différents insectes (papillon, coccinelle) avec des figurines réalistes (oeufs,  larves, nymphes, adulte).

Comment reconnaître le vivant ? : Identifier ce qui est animal, végétal, minéral ou élaboré par des êtres vivants. Le cycle des êtres vivants. Identifier les interactions des êtres vivants entre eux et avec leur milieu.

Animation en classe entière.

Lieu : Jardins du Museum à Borderouge, 24-26 avenue Bourgès-Maunoury, 31200 Toulouse. Serre pédagogique et Potagers du Monde

Durée:  1h30

Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap cognitif, psychique ou auditif.

Période : septembre-octobre puis avril à juillet

Fiche détaillée – Télécharger (PDF)

 

La nourrissante histoire de la vie – CP à CE2


7-nourrissante-histoire-vie2Descriptif

Le hérisson mange l’escargot, l’escargot mange la salade…Mais qui va manger le hérisson ? Qui sont les proies, qui sont les prédateurs ? L’histoire de la vie est abordée autour de quelques animaux, elle est ensuite mise en scène par les élèves dans une activité d’arts plastiques.

I. Accueil des publics dans le Grand Carré (10 mn)

Le médiateur accueille les élèves dans l’espace du Grand Carré et leur propose de laisser leurs affaires dans les vestiaires. Ils se rendent ensuite dans l’espace Atelier.

II. Lecture d’un extrait d’ouvrage: « Croque !, la nourrissante histoire de la vie » (10 mn)

Le médiateur introduit le thème et les questions relatives aux régimes alimentaires, et à la notion de chaîne alimentaire.

III. Atelier créatif (30 mn)

La notion de proie et de prédateur est approfondie dans une production graphique qui doit respecter la notion de chaîne alimentaire. Quatre dessins d’animaux sont proposés, il s’agit pour chaque animal de retrouver ce qu’il peut manger, puis qui pourra le manger à son tour. Cette chaîne alimentaire est ensuite représentée par les élèves à travers un jeu de superpositions graphiques à l’aide de transparents. Ces productions seront ramenées en classe.

IV. Conclusion dans l’Atelier en classe entière (10 mn)

A l’aide d’une mini scène figurative comprenant la terre, le soleil, les plantes, et quelques animaux, le médiateur recrée une boucle, une chaîne alimentaire possible, et rappelle les notions.Il insiste sur ce mode de relation entre les êtres vivants : mangé et être mangé, qui leur permet de vivre en équilibre dans la nature.

Le groupe est reconduit dans le Grand Carré, où leurs affaires leurs sont restituées.

V. Partie optionnelle en autonomie dans l’Exposition (20 mn)

Les scènes de prédation dans le Mur des squelettes : support à télécharger dans le dossier ressource associé.

L’enseignant s’installe sous la baleine pour définir les règles du jeu et poser la notion de proie et de prédateur. Il dispose d’un jeu de cartes d’animaux qu’il distribue aux enfants. Chacun nomme son animal et tente dans un premier temps de trouver un autre enfant avec lequel former un couple proie/prédateur potentiel.

Dans un second temps chaque enfant doit retrouver individuellement son animal puis son « couple proie/prédateur », dans les scènes du Mur des squelettes. Enfin ces couples sont validés avec le groupe par l’enseignant, qui peut faire un focus sur les dents des prédateurs.

Comment reconnaître le vivant ? : Identifier ce qui est animal, végétal, minéral ou élaboré par des êtres vivants. Régimes alimentaires de quelques animaux. Identifier les interactions des êtres vivants entre eux et avec leur milieu. Relations alimentaires entre les organismes vivants. Chaînes de prédation.

Animation en classe entière.

Lieu : Museum centre ville. Atelier des tout-petits

Durée:  1h

Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap cognitif, psychique ou auditif.

Fiche détaillée – Télécharger

Support du jeu en autonomie – Télécharger

Références de l’ouvrage :

Titre : Croque ! la nourrissante histoire de la vie

Auteurs : Aleksandra Mizielinska, Daniel Mizielinski

Illustrateurs : Aleksandra Mizielinska, Daniel Mizielinski

Editeur : Rue du Monde, Collection : Pas comme les autres

 

La vie sur terre, mode d’emploi – CP à CE2


9-vie-sur-terre-mode-emploi2Descriptif

Existe-t-il un mode d’emploi pour survivre sur la Terre ? Et quelles adaptations nous permettent de vivre dans les airs, dans l’eau ou sur la terre ? Après avoir écouté  l’histoire d’une famille d’extraterrestres, les élèves explorent en équipes l’espace Grandes Fonctions et dessinent les stratégies de leur personnage pour se nourrir, se  protéger, se déplacer et communiquer sur notre planète.

I. Accueil des publics au Grand Carré (10 min)

Le médiateur accueille les élèves dans le Grand Carré et leur propose de déposer leurs affaires dans les vestiaires. Ils se rendent ensuitedans l’espaceGrandes fonctions en classe entière.

II. Les grandes fonctions du vivant, l’adaptation au milieu (40 min)

Le médiateur rassemble le groupe dans l’espaceGrandes fonctions puis raconte l’histoire d’une famille d’extraterrestres venue s’installer sur terre. Dénués d’adaptations à leur arrivée, les 3 survivants ont aujourd’hui beaucoup changé, ils se sont adaptés et répondent aux grandes fonctions du vivant : se déplacer, se nourrir, communiquer, se protéger. L’un vit dans l’eau, le second dans les airs et le troisième sur la terre.

Une fois le cadre de l’histoire posé, les enfants sont répartis en trois équipes, chacune supervisée par un adulte et correspondant à un des extraterrestres. Ils doivent observer le dessin de leur personnage et repérer comment il fait pour se déplacer (exemple : les bottes), se nourrir (exemple : l’arc), communiquer (exemple : un bracelet), et se protéger (exemple : des piquants).

Lorsqu’ils ont trouvé une adaptation, par exemple les ailes pour se déplacer, ils doivent retrouver un objet ou un animal ayant lui aussi la même adaptation (exemple : le papillon). Pour cela, ils utilisent le code couleur de l’espaceGrandes fonctions.Des lumières colorées sous les vitrines indiquent de quelle grande fonction il s’agit. Une fois retrouvé l’objet, les enfants le dessinent sur leur feuille.

Ils appréhendent ainsi les différents milieux et les adaptations qui permettent d’y survivre en respectant les grandes fonctions du vivant.

III. Zoom sur la fonction « se nourrir » : observation des dents et régime alimentaire (40 min)

Dans une seconde partie, le groupe se focalise sur la fonction « Se nourrir » et aborde la notion de régimes alimentaires. A travers l’observation et la manipulation de crânes d’herbivores et de carnivores, les enfants en petits groupes découvrent les types de dents et leur rôle en fonction de l’alimentation.

A la fin de la visite, le médiateur raccompagne les enfants dans le Grand Carré,et leur redonne leurs affaires.

Comment reconnaître le vivant ? : Identifier les interactions des êtres vivants entre eux et avec leur milieu. Diversité des êtres vivants présents dans un milieu et leur interdépendance.

Animation en classe entière. La classe est scindée en 3 groupes.

Lieu : Museum centre ville. Expositions permanentes

Durée:  1h30

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap auditif.

Fiche détaillée – Télécharger

Livret de l’élève – Télécharger

Vie sur TerreL’image Vie sur la Terre- Télécharger

 

 

 

NOUVEAU DÉFI « CHIENS CHATS » CP à CE2


affiche-15x21-Chiens-&-ChatsBDDescriptif

Le parcours de l’exposition est semé d’embûches : les élèves relèvent des défis afin de progresser dans leur visite. Ils peuvent ainsi appréhender la communication, la diversité des chiens et des chats et leurs interactions avec leur environnement.

 

 

Comment reconnaître le vivant ? : Identifier les interactions des êtres vivants entre eux et avec leur milieu. Diversité des êtres vivants.
Animation en classe entière

Lieu : Exposition temporaire

Durée:  1h

Accessibilité : Accessible aux personnes en situation de handicap auditif.

Période : de novembre 2016 à fin mai 2017

 

Découvrons le Muséum – CP à CM2 – De mai à juillet


decouvrons-le-museumDescriptif

En cette fin d’année, le muséum vous propose de venir découvrir les espaces d’exposition de manière ludique, pédagogique et participative. La visite est modulable et adaptable.

 

 

  
Animation en classe entière.

Lieu : Museum centre ville. Expositions permanentes

Durée:  1h

Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap auditif.

 

Recherche documentaire autour des ouvrages de la médiathèque jeunesse « Pourquoi pas? » CE1 à 6e

logo-offres-bibliotheques


inititation-recherche-documentaireDescriptif

Trier, classer, ranger : avec l’aide de Julot l’Escargot, le plan de classement de la médiathèque, les élèves comprennent la logique de la classification. Puis ils s’initient à la recherche documentaire sur l’ensemble des ouvrages via le catalogue informatique. Ils découvrent l’anatomie d’un livre et ses clés de recherche.

Développer l’autonomie des élèves, aborder le livre documentaire, appréhender l’ensemble des documents comme une collection à part entière, apprendre le maniement du catalogue informatique.

Animation en demi-classe : 1 groupe encadré par les bibliothécaires, 1 groupe encadré par l’enseignant dans les expositions permanentes. Les élèves peuvent travailler en binômes.

Lieu : Muséum Centre-ville. Médiathèque jeunesse « Pourquoi pas ? »

Durée:  1h

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite.

Période : à partir du 1er semestre 2017

Spécificité : Offre proposée sur une séance d’une heure ou deux séances d’une heure chacune.


 

NOUVEAU Bienvenue chez les NAC ! – CM1 à 6e – De septembre 2016 à mi-juin 2017


affiche-nac-300x300Descriptif

Après avoir fait émerger les différentes définitions sur les Nouveaux Animaux de Compagnie (les NAC), chaque groupe recherche des informations sur une espèce en particulier. Ils retrouvent alors le milieu d’origine, les croyances populaires ainsi que les raisons, les techniques et les conséquences de leur élevage par l’homme. Cochon d’Inde, Caméléon, Piranha, Scorpions ou Cacatoès sont au programme  de l’animation.

La planète Terre. Les êtres vivants dans leur environnement : Décrire un milieu dans ses diverses composantes. Interactions des organismes vivants entre eux et avec leur environnement. Identifier quelques impacts humains dans un environnement.
 Animation en classe entière.

Lieu : Muséum Centre-ville. Expo-dossier 1er étage

Durée:  1h

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap auditif.

 

En quête d’ours – CE2 à 6e – De septembre à fin avril


14-en-quete-ours-2Descriptif

Un animal a disparu dans la montagne ! Quels sont les suspects et qui est le coupable ? Les élèves découvrent l’intrigue et se lancent en petits groupes dans l’enquête.  Recherche de preuves, comparaison d’indices, et l’observation des spécimens permettent aux élèves de formuler des hypothèses. Lors du dénouement de l’enquête, ils  argumentent leurs choix. Vont-ils résoudre l’énigme et trouver le véritable coupable ? Dans un parcours qui leur permet d’appréhender la diversité des espèces de la montagne, les élèves mènent une recherche, abordent les adaptations des animaux et leurs relations dans un écosystème.

I. Accueil des publics au Grand Carré (10 min)

Le médiateur accueille les élèves dans le Grand Carré et leur propose de déposer leurs affaires dans les vestiaires. Ils se rendent ensuite dans l’espace. Classer pour connaître en classe entière.

II. Un isard est mort dans la montagne (15 min)

Le médiateur révèle l’affaire aux élèves : un isard a été retrouvé mort dans les Pyrénées, mais l’affaire n’a pas été élucidée. Cinq suspects sont incriminés : l’ours, le renard, le loup, le mouflon et le gypaète barbu.

III. Phase d’enquête (5 groupes) (50 min)

Les élèves sont répartis en 5 groupes : chacun des groupes enquêtant sur un suspect. A l’aide d’un livret, ils doivent déterminer l’innocence ou la culpabilité de leur animal. Pour cela, ils doivent retrouver leur suspect dans l’exposition permanente. Ils en étudient la biologie, l’écologie, les empreintes, les traces de morsures, mais écoutent également des témoignages, qu’ils recoupent avec leurs observations de la scène de crime.

IV. Conclusion de l’enquête en classe entière (15 min)

Dans un dernier temps, les élèves présentent le fruit de leurs recherches au groupe et essaient de conclurent ensemble l’affaire.

A la fin de la visite, le médiateur raccompagne les enfants dans le Grand Carré,et leur redonne leurs affaires.

Cycle 2 : Comment reconnaître le vivant ? : Identifier les interactions des êtres vivants entre eux et avec leur milieu. Diversité des êtres vivants présents dans un milieu et leur interdépendance.

Cycle 3 : Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent : diversité (faire le lien entre l’aspect d’un animal et son milieu). La planète Terre. Les êtres vivants dans leur environnement : décrire un milieu dans ses diverses composantes. Interactions des organismes vivants entre eux et avec leur environnement. Identifier la nature des interactions entre les êtres vivants.

 

Animation en classe entière. La classe est scindée en 4 à 5 groupes encadrés par un accompagnateur.

Lieu : Museum centre-ville. Expositions permanentes

Durée:  1h30

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite

 

NOUVEAU Les couloirs du temps – CM1 à 6e


les-couloirs-du-tempsDescriptif

A travers un grand jeu, les élèves répartis en équipes découvrent les fossiles du Muséum depuis les premières traces de vie jusqu’à l’apparition très récente de l’homme. Ils explorent les couloirs du temps et abordent de manière ludique la fossilisation, les milieux de vie et les temps géologiques.

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent : classer les organismes, exploiter les liens de parenté pour comprendre et expliquer l’évolution des organismes. Diversités actuelle et passée des espèces. Evolution des espèces vivantes.
 Organisation de la classe Animation en classe entière. La classe est scindée en 5 groupes.

Lieu : Expositions permanentes

Durée:  1h30

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap visuel.

 

 

 

D’où viennent les bébés ? –  CE2 à 6e


15-dou-viennent-bbDescriptif

Au Labo, les élèves abordent certaines étapes clés du début de la vie : séduction, et développement chez trois grands groupes de vertébrés (amphibiens, oiseaux et mammifères). Au travers d’une activité ludique, ils appréhendent certaines caractéristiques du développement embryonnaire et les différentes stratégies de séduction chez ces animaux. Des médias et des spécimens issus des collections permettent d’illustrer et de compléter cette réflexion.

I. Accueil des publics au Grand Carré

Le médiateur accueille les élèves dans le Grand Carré et leur propose de déposer leurs affaires dans les bacs vestiaires. Ils se rendent ensuite au Labo, en classe entière.

II. Introduction

En classe entière, le médiateur introduit et définit les concepts de séduction et de développement, en interaction avec les élèves, puis il présente les manipulations à réaliser dans le Labo.

III. Phase d’observation et de manipulation d’objets

En groupes (4 à 6 groupes), les élèves effectuent deux manipulations différentes : – un jeu d’observation et de classement de 8 objets naturalistes dans un tableau, en fonction de leur rôle (séduction ou développement) et du groupe animal auquel ils se réfèrent. Ex : placer la figurine d’un têtard dans la case « amphibiens-développement », ou une plume de paon dans la case « oiseaux-séduction » ; – un jeu de classement de dessins d’embryons à différents stades du développement embryonnaire, sur des frises chronologiques (1 frise par groupe animal).

IV. Restitution des jeux en classe entière

Les deux jeux sont corrigés au tableau en classe entière, en interaction avec les élèves. C’est l’occasion d’apporter des éléments de réflexion sur la diversité des stratégies adoptées par le monde animal, pour séduire ou lors du développement. Les notions de dimorphisme sexuel, d’évolution, d’oviparité et de viviparité sont abordées en termes simples. Un complément d’informations est apporté grâce au visionnage de vidéos sur la séduction (chant du crapaud, parades d’oiseaux, brame, etc.).

V. Observation de spécimens issus des collections

Une fois les manipulations corrigées, les enfants observent avec le médiateur des spécimens issus des collections qui illustrent la séduction et le développement en général (y compris chez les insectes). Ex : crânes d’ovin ou de cervidé, têtard, nid de frelons, modèles d’amphibiens en résine, etc. On discute ensemble des informations qu’ils nous apportent en lien avec les notions abordées auparavant.

VI. Écoute des brames de cervidés

On passe ensuite sur une table d’activité où le médiateur fait écouter aux élèves des extraits sonores de brames de différents cervidés. Ceci permet d’illustrer la grande diversité qu’il existe et la spécificité de ces chants en fonction des espèces.

VIII. Conclusion

A la fin de la visite, le médiateur raccompagne les enfants dans le Grand Carré, et leur redonne leurs affaires.

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent : décrire comment fles êtres vivants se développent et deviennent aptes à se reproduire.

Animation en classe entière. La classe entière est scindée en 3 groupes.

Lieu : Museum centre-ville. Labo (2e étage)

Durée:  1h

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap psychique ou cognitif.

 

La vie au Paléolithique –  CE2 à 6e


la-vie-au-paleolithiqueDescriptif

Les hommes préhistoriques nous fascinent et nous ntriguent, mais gardent leurs secrets bien enfouis. Au Labo, les élèves découvrent comment les archéologues percent ces mystères. Ils étudient aussi les modes de vie des hommes du Paléolithique. Par la manipulation et l’observation de différents supports (crânes, outils, vidéo), les  apprentis archéologues abordent de manière ludique des notions telles que les caractéristiques des principaux hominidés connus, les outils, l’habitat, le feu et l’alimentation des hommes sur cette période.

I / Accueil des publics au Grand Carré (10 min)

Le médiateur accueille les élèves dans le Grand Carré et leur propose de déposer leurs affaires dans les vestiaires. Ils se rendent ensuite au Labo en classe entière.

II/ Introduction, explication en classe entière (10 min)

Qu’est-ce que la préhistoire ? que fait l’archéologue ? Répartition de la classe en 5 groupes

III/ Partie livrets avec 5 pôles (25 min)

A l’aide d’un livret, chaque groupe doit retrouver qui est son homme préhistorique. Les élèves tournent sur 5 pôles pour mieux découvrir leur homme préhistorique : habitat, outils, alimentation, feu, anthropologie.

IV/ Conclusion en classe entière (10 min)

Dans un dernier temps, on retrace rapidement l’histoire des hommes en s’aidant des indices découverts par les petits groupes.

A la fin de la visite, le médiateur raccompagne les enfants dans le Grand Carré et leur redonne leurs affaires.

Histoire 6e : Thème 1. La longue histoire de l’humanité et des migrations. Les débuts de l’humanité. La « révolution » néolithique.
Animation en classe entière.

Lieu : Museum centre-ville. Labo (2e étage)

Durée:  1h

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap visuel, auditif, cognitif et psychique

 

logo-JDMExplorateurs du sol  –  CM1 à 6e


17-explorateurs-du-solDescriptif

En découvrant les différents aspects de la terre et sa composition par des jeux, des expériences et des investigations dans le potager, les élèves comprennent que le sol représente un milieu de vie. Une maquette leur permet d’aborder sa formation et la grande diversité des sols. Enfin, ils appréhendent les conditions de développement des organismes vivant dans le sol et les réseaux alimentaires dans lesquels ils sont impliqués.

I. Accueil du groupe (10 min)

Le médiateur accueille le groupe sous l’Ombrière et présente les Jardins du Muséum. Puis la classe est amenée sous le préau dans le jardin. Nous abordons les besoins des plantes : soleil (lumière et chaleur), air, eau, sol. II. Composition du sol ( 20 min)

Cette partie se fait sous la direction du médiateur dans les Potagers du monde Les enfants vont commencer cette séquence en découvrant le sol grâce à un jeu. Il s’agit reconnaître différents  constituants du sol « en aveugle ». Puis les élèves vont réaliser une expérience simple de décantation pour visualiser les éléments du sol. Ensuite la classe est divisée en deux groupes qui feront les mêmes activités mais à tour de rôle.

III. Formation du sol et ses habitants ( 2×10 min)

Partie encadrée par un adulte accompagnant le groupe : Après avoir reçu les consignes données par le médiateur, l’adulte accompagnant fait vivre un jeu de mime des animaux vivant dans le sol. Partie encadrée par un médiateur : Devant une maquette de profil de sol, les élèves découvrent la composition du sol (éléments organiques et éléments minéraux) et comment il a pu se former.

IV. Chaîne alimentaire et types de sols (30 min)

Cette partie se fait sous la direction du médiateur dans les Potagers du monde La classe est réunie pour comprendre le spécificités alimentaires des habitants du sol. Puis une promenade dans les potagers permet aux élèves d’ observer et manipuler les différents types de sol. Enfin nous abordons la notion de compost.

La planète Terre. Les êtres vivants dans leur environnement : décrire un milieu dans ses diverses composantes. Interactions des organismes vivants entre eux et avec leur environnement.

Animation en classe entière

Lieu : Jardins du Muséum à Borderouge, 24-26 avenue Bourgès-Maunoury, 31200 Toulouse. Potagers du monde

Durée:  1h30

Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite.

Fiche détaillée – Télécharger (PDF)

 

 

logo-JDMEh, dites, c’est quoi ce piaf ? – CM1 à 6e


18-et-dites-c-quoi-le-piafDescriptif

Les enfants partent à la recherche des oiseaux en menant l’enquête. À partir d’indices de présence observés sur le sentier, ils prennent conscience de leur diversité, et de  la variété des régimes alimentaires. En s’interrogeant sur ces adaptations, ils font ensuite le lien entre les aliments consommés, la forme du bec, la technique de  préhension et l’habitat par des observations, des déductions et des jeux.

I. Accueil du groupe ( 5 min)

Le médiateur accueille le groupe sous l’Ombrière et présente les Jardins du Muséum. Puis il fait surgir les représentation des enfants : « Que connaissez-vous des oiseaux ? Que mangent-ils ? »

II. Indices de présence et observation – Intro ( 5 min)

Cette partie se fait sous la direction du médiateur dans le Sentier Oublié Les enfants vont commencer cette séquence en découvrant les indices de présence de 2 espèces d’oiseaux vivant dans l’espace naturel des Jardins du Muséum (Sentier Oublié). Arrivés au pied de la Tour d’observation la classe est divisée en deux groupes qui feront les mêmes activités mais à tour de rôle.

III. Indices de présence et observation ( 2x 2 0 min)

Partie encadrée par un adulte accompagnant le groupe : Après avoir reçu les consignes données par le médiateur, l’adulte accompagnant encadre une séance d’observation « Comptage d’oiseaux » en autonomie dans la tour. A l’aide d’outils fournis (feuille de saisie, fiche avec les espèces communes visibles,livre), les enfants essaient d’identifier les oiseaux qu’ils aperçoivent à l’oeil nu.

Partie encadrée par un médiateur : Sur le sentier, le médiateur marque différents arrêts sur des stations préalablement définies. Il tente à chaque fois de faire deviner « Que s’est-il passé ? Qui a pu faire ça ? » Il montre un dessin des espèces dont il parle. Il prend également le temps d’observer si possible les espèces d’oiseaux qui se présenteront au cours de la balade.

IV. Morphologie des becs, régime alimentaire et habitat ( 4 0 min)

Cette partie se fait sous la direction du médiateur dans la Salle découvertes. La classe est réunie puis disposée en deux équipes. Avec un jeu de cartes, chacune classe les oiseaux selon la forme de leurs becs. Le lien est fait avec le régime alimentaire, puis avec l’habitat de espèces présentes dans le jeu.

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent : diversité (faire le lien entre l’aspect d’un animal et son milieu). La planète Terre. Les êtres vivants dans leur environnement : décrire un milieu dans ses diverses composantes. Interactions des organismes vivants entre eux et avec leur environnement. Identifier la nature des interactions entre les êtres vivants.

Animation en classe entière. La classe est scindée en deux durant une partie de l’activité.

Lieu : Jardins du Muséum à Borderouge, 24-26 avenue Bourgès-Maunoury, 31200 Toulouse. Jardin naturel et Salle découvertes

Durée:  1h30

Organisation de la classe : Animation en classe entière. La classe est scindée en deux durant une partie de l’activité.

Fiche détaillée – Télécharger (PDF)

 

logo-JDMUn vieil ami, ce potager ! – CM1 à 6e – septembre à octobre puis avril à juillet


19-un-vieil-ami-le-potagerDescriptif

À quoi sert un potager ? L’élève est amené à réfléchir à son fonctionnement, sa saisonnalité, et fait le lien avec le contenu au jour le jour de son assiette. Les enfants déduisent, par des jeux sensoriels et ludiques, le cycle de la plante ainsi que ses différents besoins et les manières dont le jardinier « raisonné » y répond : irrigation,  protection et enrichissement du sol.
Période : avril à octobre

I. Accueil du groupe ( 5 min)

Le médiateur accueille le groupe sous l’Ombrière et présente les Jardins du Muséum. Il recueille les représentations sur le potager. Ensuite, déplacement vers le préau et présentation de l’espace des Potagers du Monde.

II. Partie en classe entière (25 min)

Cette partie se fait sous la direction du médiateur dans les « Potagers du monde » Les élèves vont découvrir les besoins des plantes : air, eau, soleil, minéraux du sol. Le premier élément est toujours en quantité suffisante, mais les 3 autres doivent parfois être gérés par le jardinier. Le médiateur fait observer aux élèves comment l’Homme répond à ces besoins. La classe est ensuite divisée en deux groupes qui feront les mêmes activités mais à tour de rôle.

III. Partie en autonomie : Jeu « À la recherche de l’eau » (20 min)

Cette partie se déroule dans les Potagers du Monde sous la surveillance d’un adulte accompagnant Tous les documents nécessaires à l’activité sous fournis. Les élèves doivent, trouver des indices de présence de l’eau dans le jardin potager, et les indiquer sur un plan, mis à leur disposition, en traçant une croix. Il peut s’agir d’eau directement visible (bassins), ou d’objets en rapport avec l’utilisation de l’eau par le jardinier (arrosoirs etc.).

IV. Partie avec le médiateur (20 min)

Dans la Salle Découvertes, les élèves reconstituent le cycle de vie de la plante, identifient les différentes parties comestibles appelées « légumes » puis créent une plante extraordinaire où toutes les parties peuvent être consommées.

V. Bilan et conclusion en classe entière (10 min)

Toute la classe est réunie dans les potagers pour une approche de la culture raisonnée, qui consiste à répondre au besoin des plantes en respectant l’environnement.

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent : identifier les modifications subies par un organisme vivant au cours de sa vie. Stades de développement. Besoins des plantes vertes. La planète Terre. Les êtres vivants dans leur environnement : décrire un milieu dans ses diverses composantes. Interactions des organismes vivants avec leur environnement. Identifier quelques impacts humains dans un  environnement.

Animation en classe entière. La classe est scindée en deux durant une partie de l’activité.

Lieu : Jardins du Muséum à Borderouge, 24-26 avenue Bourgès-Maunoury, 31200 Toulouse. Potagers du monde et Salle découvertes

Durée:  1h30

Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap cognitif, psychique.

Période : De septembre à octobre puis de avril à mi-juillet

Fiche détaillée – Télécharger (PDF)

 

logo-JDMTutti frutti, le monde des fruits ! – CM1 à 6e – septembre à octobre puis juin à juillet


20-tutti-frutti-le-monde-des-fruitsDescriptif

Qu’est ce qu’un fruit ? Difficile d’en connaître le sens exact. La découverte du monde des fruits et de leur diversité se fait par des jeux sensoriels et de réflexion. Dans le  potager, les élèves en petits groupes relient les fruits aux plantes qui les ont produits. En salle, ils approfondissent leurs connaissances en botanique, en reprenant le cycle  qui va de la graine au fruit afin d’en connaître l’origine et la fonction.
Période : juin à octobre

I. Accueil du groupe ( 5 min)

Le médiateur accueille le groupe sous l’Ombrière et présente les Jardins du Muséum. Puis il fait surgir les représentation des enfants : « C’est quoi un fruit ? Pouvez vous me dire des noms de fruits ? »

II. Diversité des fruits comestibles (25 min)

Cette partie se fait sous la direction du médiateur C’est un jeu de réflexion sur la classification des fruits comestibles charnus et secs. Les fruits charnus sont les fruits qui sont juteux, qui ont de la  chair. Pour les fruits que l’on appelle secs on ne mange souvent du fruit que la graine.

III. A la recherche des fruits ( 20 min)

Cette partie se déroule dans les Potagers du Monde. En petites équipes, les enfants vont retrouver des fruits dans le potager sur les plantes grimpantes, rampantes, arbustes, arbres et faire la connaissance de leur continent d’origine. L’adulte donne à chaque équipe un visuel représentant un fruit, indique une zone de recherche, puis les enfants doivent revenir en ayant trouvé le nom de la plante. Ensuite le groupe réuni fait le tour des potagers pour constater à quels endroits on trouve les fruits sur une plante.

IV. C’est quoi un fruit ? ( 2 0 min)

Cette partie se déroule dans la Salle Découvertes. La classe observe des fruits, regarde leur contenu, aborde la notion de fruits comestibles ou non. Puis ils découvrent la notion de fruit-légume.  Enfin, un mime collectif permet de découvrir le processus de formation des fruits.

V. Fonction du fruit (10 min)

Pourquoi la plante fait-elle des fruits ? Le fruit est toujours un moyen de propagation de la graine.

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent : les fonctions de nutrition. Origines des aliments consommés. Identifier les modifications subies par un organisme vivant au cours de sa vie. Stades de développement.

Animation en classe entière

Lieu : Jardins du Muséum à Borderouge, 24-26 avenue Bourgès-Maunoury, 31200 Toulouse. Potagers du monde et Salle découvertes

Durée:  1h30

Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap auditif.

Fiche détaillée – Télécharger (PDF)

 

logo-JDMHé eau, où es-tu ? – CM1 à 6e


21-he-eau-ou-es-tuDescriptif

À Borderouge, l’aménagement urbain côtoie une zone humide naturelle. Après avoir revu le cycle de l’eau, les élèves prennent conscience de la complexité de la gestion de l’eau en ville : ruissellement et pollution. Un plan les guide ensuite à l’intérieur du parc de la Maourine, vers des solutions pour améliorer l’infiltration de l’eau. On compare alors cette situation à l’évolution naturelle de la roselière.
Prévoir une tenue adaptée aux conditions climatiques.

I. Accueil du groupe ( 5 min)

Le médiateur accueille le groupe sous l’Ombrière et présente les Jardins du Muséum. Puis la classe est amenée dans la Salle Découvertes.

II. Circuit naturel de l’eau ( 10 min)

Les élèves expriment leurs connaissances sur le cycle de l’eau, et les trois états physiques de l’élément eau. Puis ils vont découvrir certaines notions moins connues : provenance de l’eau du robinet,  évaporation par les plantes, eau des nuages sous forme liquide, etc.

III. Gestion de l’eau en ville ( 10 min)

Les élèves s’imaginent en petites gouttes d’eau tombant soit en pleine ville, soit en pleine nature. Ils découvrent de cette manière certaines aberrations lié à l’usage de l’eau dans les lieux de forte concentration humaine : étanchéité des villes, ruissellement des eaux de pluie qui se chargent d’impuretés, rejet des égouts dans les fleuves, etc. IV. Découverte de pistes de solutions avec l’exemple du quartier (10 min)

Tous les documents nécessaires à l’activité sous fournis. Le groupe entier part à la découverte des aménagements du parc urbain de la Maourine qui entoure les Jardins du Muséum. Chaque élève à en sa possession un livret et un plan sur lequel il note ses observations concernant la gestion de l’eau dans ce quartier. Le médiateur marque des arrêts à des endroits-clé propices à l’observation des aménagements : toitures végétalisés, sols  erméables, arbres de rive, bassins de rétention, filtres à roseaux, etc. En fin de parcours ils découvrent la Roselière, milieu unique à Toulouse où s’épanouit une flore et une faune aquatique  pécifique et rare.

La planète Terre. Les êtres vivants dans leur environnement : identifier les composantes biologiques et géologiques d’un paysage. Identifier quelques impacts humains dans un environnement. Aménagements de l’espace par les humains et contraintes naturelles ; impacts technologiques positifs et négatifs sur l’environnement. Relier les besoins de l’être humain, l’exploitation des ressources naturelles et les impacts à prévoir  et gérer.

Animation en classe entière.

Lieu : Jardins du Muséum à Borderouge, 24-26 avenue Bourgès-Maunoury, 31200 Toulouse. Salle découvertes et Parc de la Maourine

Durée:  1h30

Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap auditif.

Spécificité : prévoir une tenue adaptée aux conditions climatiques

Fiche détaillée – Télécharger (PDF)

 

L’arbre à clés – CM1 à 6e – De septembre à fin avril


22-arbre-a-clesDescriptif

Jeu coopératif au cours duquel les élèves abordent de façon ludique la classification emboîtée, les grands groupes du vivant et leurs noms scientifiques. En équipe, ils explorent un espace du Muséum à la recherche d’êtres vivants « mystères ». Chaque mission accomplie permet d’ouvrir une boîte et de découvrir un groupe. Au fur et à mesure, se dessinent les caractéristiques de l’être vivant « mystère », sa photo puis son nom.

I. Accueil des publics au Grand Carré (10 min)

Le médiateur accueille les élèves dans le Grand Carré et leur propose de déposer leurs affaires dans les vestiaires. Ils se rendent ensuite devant l’espace Ordre du vivant en classe entière.

II. Introduction, explication des règles du jeu en classe entière (20 min)

– Le médiateur présente l’arbre à clé, un meuble pédagogique sous forme de boite contenant d’autres boites, organisées comme des matriochkas. Cet outil présente la classification emboîtée de façon concrète. – Le médiateur introduit alors la classification phylogénétique, donne les règles du jeu et les points de repères sur le plan. – L’enseignant fait ensuite 5 groupes d’élèves. – Le médiateur distribue à chacun des groupes un livret, un porte document, un crayon, un plan de l’espace à explorer et une lampe.

III. Phase de jeu(5 groupes) (50 min)

– Chaque groupe doit trouver un animal mystère. Pour cela, le livret indique au groupe les missions qu’il doit accomplir. Les missions sont des textes à trous à compléter à partir des espaces d’exposition, dans l’espace Ordre du vivant, à l’aide du plan. Ces textes sont des définitions de grands groupes comme  les vertébrés ou les mammifères. – La première mission (« êtres vivants ») est commune à tous et permet aux élèves d’ouvrir la première boite de l’arbre à clé : la boite des êtres vivants. – Le médiateur s’assure que les règles ont été comprises, puis les élèves partent effectuer leur 2e mission. – Lorsqu’une mission est accomplie, le groupe revient à l’Arbre à clé, le médiateur vérifie avec les élèves s’ils ont compris les caractéristiques du groupe (vertébré, mammifère etc) et ils ouvrent la boite de l’Arbre à clés correspondante. Puis ils repartent accomplir une autre mission (remplir un autre texte à trou pour ouvrir une nouvelle boite etc). – Après plusieurs missions (de 4 à 8 en fonction des livrets), les élèves découvrent dans la dernière boite ouverte la photo de l’être vivant mystère qu’ils cherchaient. – Après avoir trouvé le nom de cet être vivant (en retournant dans les espaces d’exposition), ils peuvent chercher un 2e être vivant mystère en remplissant de nouvelles missions s’ils en ont le temps.

IV. Conclusion en classe entière (10 min)

Dans un dernier temps, le médiateur choisit un animal et ouvre avec les élèves les boites qui correspondent à cet animal (« est-ce un mollusque ou un vertébré ? Qu’est-ce qui caractérise ces familles ? »). Ainsi, il fait un retour sur la plupart des définitions que les élèves ont vues et vérifie qu’ils aient bien compris le principe de la classification par emboîtement.

Le médiateur donne au professeur un schéma de l’arbre à clés (de toutes les boites) (schéma disponible sur le site internet).

A la fin de la visite, le médiateur raccompagne les enfants dans le Grand Carré, et leur redonne leurs affaires.

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent : classer les organismes, exploiter les liens de parenté pour comprendre et expliquer l’évolution des organismes.

Animation en classe entière. La classe est scindée en 5 groupes.

Lieu : Muséum d’histoire naturelle de Toulouse (centre-ville), 35 allées Jules Guesde, 31000 Toulouse

Durée:  1h30

Accessibilité : Accessible aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap psychique, cognitif, auditif ou visuel.

 

 

^ RETOUR HAUT DE LISTE ^