Les expos temporaires

 

OKA Amazonie, une forêt habitée


À l’occasion de l’année internationale des langues autochtones proclamée par l’ONU en 2019, le Muséum de Toulouse vous embarque en terre amazonienne.
Plongez au coeur d’un éden vert, berceau d’une incroyable biodiversité et découvrez la culture amérindienne.

À travers un format inédit , un espace semi-permanent, évolutif, contemporain et connecté dans lequel trois espaces thématisés se complètent et se répondent, partez à la découverte de ce territoire envoûtant.
Autour d’une soixantaine d’objets issus des collections botaniques, ethnographiques et zoologiques du Muséum, cette exposition présente la vie dans la forêt amazonienne, dialogue permanent entre l’Homme et la nature.
Aujourd’hui encore, les autochtones sont très attachés à leur culture  traditionnelle, animiste, où cosmogonie et mythes tiennent une place essentielle.
Familiarisez-vous avec un univers inhabituel et un cadre inattendu au contact des peuples amérindiens du Brésil et de Guyane française.

 

EXTINCTIONS : la fin d’un monde ?


À partir d’octobre 2019


Une exposition conçue pour éveiller le questionnement et la prise de  conscience face à l’impact que nous avons sur les espèces qui nous entourent et qui sont indispensables à notre survie.

 

Un million d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction au cours des prochaines décennies.
Le rapport de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), approuvé début mai par 130 états, sonne  l’alarme face au dangereux déclin de la biodiversité mondiale, aux effets graves sur les populations humaines et à l’insuffisance de la réponse  internationale.

Une première en France

Issue du prestigieux Natural History Museum de Londres, cette exposition  poursuit sa tournée mondiale à Toulouse, après Pékin et Porto, pour une  présentation à partir d’octobre 2019. Elle fait découvrir au public plus de 60 objets issus des collections du Muséum de Londres, spécialement complétés par la collection du Muséum de Toulouse. À partir de spécimens, de vidéos
documentaires, de témoignages de scientifiques de terrain, elle propose un parcours rythmé et interactif qui donne à voir et à réfléchir sur l’apparition et la disparition des espèces et donc sur l’évolution de la vie.
Des dinosaures au dodo, en passant par le grand pingouin, 99 % des espèces qui ont vécu sur Terre sont désormais éteintes. Mais certaines plantes et animaux ont survécu aux précédentes extinctions de masse, comme les tortues Luth, les crabes Fer à cheval ou les arbres Ginkgo.
Partant de ce constat, plusieurs questions se posent : que se passe-t-il après une extinction de masse ? Comment les nouvelles espèces évoluent-elles et combien de temps cela prend-il à la vie sur terre pour « récupérer » ? Comment préserver la biodiversité ou considérer l’extinction comme une conséquence inéluctable de l’évolution ? Vivons-nous une sixième  extinction de masse ? Quelles espèces survivront et lesquelles vont s’éteindre ? Que réserve le futur pour l’espèce humaine ? S’appuyant sur des réalités scientifiques, cette exposition apporte une contribution éclairée aux débats sur la biodiversité et sur l’avenir de la vie sur terre.